Pages Navigation Menu

100 séries télé à regarder absolument, voir avec plaisir... ou à éviter

COLUMBO : Un policier au-dessus de tout soupçon

COLUMBO : Un policier au-dessus de tout soupçon
Columbo (Columbo). Série. Policier, énigme inversée. États-Unis.
Première période
45 épisodes de 70 ou 90 mn (7 saisons).
Première diffusion du 20 février 1968 au 13 mai 1978 sur NBC (États-Unis) et du 20 décembre 1972 au 3 mai 1980 sur la 1re chaîne de l’ORTF puis TF1 (France).
Deuxième période
24 épisodes de 90 mn (11 saisons).
Première diffusion du 6 février 1989 au 30 janvier 2003 sur ABC (États-Unis) et en France du 2 avril 1994 au 22 décembre 2005 sur TF1 (France).
Créée par Richard Levinson et William Link.
Avec Peter Falk .

 

Classification : 4 étoiles

Regardé par le rédacteur : Intégrale.

 

Un vieil imperméable fripé, un cigare nauséabond, une 403 cabossée et crachotante, un chien apathique, une femme invisible : le lieutenant Columbo ne paie pas de mine mais fait pourtant trembler les criminels les plus huppés de Los Angeles.

 

Pourquoi regarder absolument Columbo ?

 

Un téléfilm à l’origine

Début 1960, deux copains d’université, William Link et Richard Levinson, écrivent une nouvelle policière dans laquelle l’assassin est le héros. Le lieutenant de police chargé de l’affaire n’est qu’un personnage secondaire et il ne s’appelle pas encore Columbo. Il se nomme Fisher et, pourtant, tout le personnage est là, en gestation. Il suffit que la nouvelle soit adaptée par la chaîne NBC pour que Fisher soit rebaptisé Columbo. Intitulé Enough Rope, le téléfilm passe relativement inaperçu et tout le monde a aujourd’hui oublié que le lieutenant était joué par un certain Bert Freed.

columbo-serie-tv-2-400px

 

Inculpé de meurtre

Link et Levinson adaptent alors leur nouvelle au théâtre. Columbo y est incarné par Thomas Mitchell (le père de Scarlett O’Hara dans Autant en emporte le vent). Or, Thomas Mitchell vole littéralement la vedette à ses camarades et hisse Columbo au rang de personnage principal de la pièce. Link et Levinson, impressionnés, s’en souviendront lorsqu’ils proposent une nouvelle version de leur script à Universal. Peter Falk enfile alors l’imperméable dans Inculpé de meurtre, diffusé le 20 février 1968 sur NBC. C’est un succès.

La chaîne souhaite poursuivre l’aventure sous la forme d’une série. Peter Falk, d’abord réticent à l’idée de s’engager, se ravise lorsqu’on lui propose de ne tourner que six ou sept épisodes par an. Curieusement, NBC exige le tournage d’un pilote. Elle considère en effet Inculpé de meurtre comme un téléfilm et non comme l’épisode-test habituel. La formalité accomplie, et le succès confirmé, la série est lancée en septembre 1971.

columbo-serie-tv-6-400px

 

Tout n’est qu’illusion

La raison pour laquelle NBC a exigé ce « second pilote » est simple : elle ne comprenait rien au succès de Columbo et cherchait à savoir si l’engouement du public serait de longue durée. Si l’on connaît aujourd’hui la réponse, on peut toutefois se demander pourquoi Columbo plaît tant. En effet, notre héros n’a rien de très avenant. Petit, coiffé avec un pétard, un peu minable voire miteux, il n’est pas vraiment engageant.

En outre, il ne fait son entrée qu’au bout de vingt minutes, une fois le meurtre découvert. Dans n’importe quelle autre fiction, le téléspectateur se serait lassé depuis longtemps de l’attendre. Le côté fouineur et inquisiteur du lieutenant a de quoi en énerver plus d’un. Son sans gêne (car à force de s’excuser, il en devient agaçant) devrait nous rebuter. Ses sujets de conversation n’ont rien de follement passionnants. Ils ne sont même pas informatifs : que retenons-nous des « exploits » de sa femme, de ses neveux, de son chien ? D’ailleurs, on soupçonne toutes les anecdotes qui mettent en scène des membres de sa famille et dont il abreuve ses interlocuteurs de ne pas toujours être bien véridiques.

columbo-serie-tv-11-400px

Ce n’est forcément pas le suspense non plus qui nous retient devant le petit écran. En effet, les épisodes se déroulent sur le principe de l’énigme inversée inventé par le romancier R. Austin Freeman et popularisé par Roy Vickers. Le crime est perpétré sous nos yeux et nous savons qui est l’assassin avant la soixantième seconde de chaque épisode, parfois avant que le meurtre soit commis. Enfin, nous savons que Columbo connaît l’assassin aussi, presque d’entrée de jeu.

 

Ombres et lumières

Or, loin d’être un handicap, ce sont justement toutes ces mauvaises raisons qui font la saveur de Columbo car la série joue sur des absences et des manques. Comme Mission : impossible, Columbo est un « formula show » qui réédite à chaque épisode la même structure scénaristique, avec toutefois quantité de variations très imaginatives.

Le plaisir naît aussi de la joute verbale et psychologique à laquelle s’adonnent Columbo et l’assassin. Ce dernier pense avoir affaire à un policier quelconque, mais il comprend vite que ce petit bonhomme pourrait bien lui coûter la liberté. Il sait, comme nous, que Columbo sait. Pourtant, l’assassin ne perd rien de sa superbe. Mais il vacille un peu plus à chaque coup assené par Columbo. Les fausses sorties du détective, ses questions apparemment sans queue ni tête, l’intérêt réel qu’il porte au métier ou aux loisirs du criminel finiront par faire tomber ce sale type richissime qui se croyait au-dessus de tout le monde.

columbo-serie-tv-3-400px

Columbo agit comme une catharsis sur ses spectateurs. En s’attaquant à un pilier de la société (riche homme d’affaires, acteur en vue, homme politique, grand chef étoilé, chirurgien de renom…) habitué à regarder de haut le commun des mortels dont les lois, pense-t-il, ne s’appliquent pas à sa personne, le lieutenant venge le petit peuple qui n’aurait, lui, que des devoirs et pas de droits. Le sujet est tellement intemporel qu’il garantit la pérennité du succès de la série.

 

Les surdoués

En plus de ce machiavélique mécanisme, il faut ajouter à la liste des réussites de Columbo l’interprétation de Peter Falk. Il excelle à jouer les faux idiots, à provoquer des quiproquos, à se fourrer dans des situations hilarantes et à poser des questions de « pure routine » qui sont justement tout le contraire.

columbo-serie-tv-10-20pxLa série bénéficie d’une brochette d’assassins mémorables (Patrick McGoohan, Robert Culp, Leonard Nimoy, Donald Pleasance, Anne Baxter, Ida Lupino, Roddy McDowall, John Cassavetes, Ray Milland, Martin Landau, Vera Miles, Robert Conrad, Robert Vaughn, Faye Dunaway, Billy Connolly…), ainsi que de solides scénaristes et réalisateurs. Serge Sauvion, la voix française de Peter Falk, est indubitablement la cheville ouvrière du succès de la série en France.

Pour des raisons financières, la série s’arrête en 1978. Mais, comme les fausses sorties de son personnage principal, elle fait son retour en 1989, cette fois sur ABC. Sans perdre les qualités de la première période, il faut admettre que, sur certains épisodes, les scénaristes se contentent de « faire du Columbo » et il est un peu triste de voir Peter Falk se parodier lui-même. Mais pour entendre une fois de plus les rituels « C’est ma femme qui va être contente », « J’aurais encore une question », « Ah ! j’allais oublier », « Voyez-vous, m’sieur », on est prêt à tout pardonner.

Christophe Petit

Mise en ligne : vendredi 10 janvier 2014 / Révision : jeudi 29 mai 2014

Trois erreurs à ne pas commettre

columbo-serie-tv-8-200pxLe prénom de Columbo nous est officiellement inconnu. Il n’est jamais prononcé dans la série, et c’est ce qui fait foi. Sa carte de police, aperçue dans la série et souvent reprise dans la presse, indique « Frank » mais il s’agirait d’un excès de zèle d’un graphiste travaillant sur la série et non du vœu des auteurs qui ont toujours laissé planer le mystère.

Columbo n’a rien à voir avec le Sri Lanka et ne s’écrit donc pas avec un « o » mais avec un « u ».

• Columbo n’est ni inspecteur, ni commissaire, ni agent spécial, ni quoi que ce soit d’autre. Il est lieutenant du premier au dernier épisode.

 

Comment regarder Columbo  ?

 

Il s’agit d’une série où l’enquête policière est bouclée à chaque épisode. On donc peut voir ceux-ci dans n’importe quel ordre. Mais on évitera de mélanger les deux périodes.

 

columbo-serie-tv-4-200pxY a-t-il une fin ?

Non. Mais la série n’en a pas besoin.

 

Temps forts et temps faibles

Il n’y a pas d’épisodes à jeter dans la première période. Dans la seconde, certains n’atteignent pas la qualité de ces derniers mais restent tout à fait regardables.

 

À quel public s’adresse-t-elle ?

Aux amateurs d’enquêtes policières où rien ne repose sur le suspense (on assiste au meurtre, on sait qui l’a commis et pourquoi) hormis la façon dont Columbo va coincer le coupable. Les joutes oratoires entre le petit lieutenant et l’assassin, qui ne comprend que bien trop tard que Columbo n’est pas le pitoyable policier qu’il paraît être, sont jubilatoires. Qu’on se le dise : si vous êtes amateur de poursuites en voitures, de coups de feu, de police scientifique, passez votre chemin.

 

Si vous avez aimé, vous pouvez regarder dans le même genre :

Arabesque et À plume et à sang (créés et produits par les créateurs de Columbo) et Perry Mason.

 

________________________________________________________________________________________________

 

Où voir Columbo ?

 

À la télé : TF1 diffuse un épisode de temps à autre mais c’est sa filiale TVBreizh qui programme inlassablement la série à raison de plusieurs épisodes par semaine.

DVD : L’intégralité de la série est disponible en DVD.

 

________________________________________________________________________________________________

Fiche technique de Columbo (suite)

 

Première période

columbo-serie-tv-7-200pxProducteurs exécutifs : Richard Levinson et William Link, Dean Hargrove et Roland Kibbee.

Musique* : Dave Grusin (ép. 1), Billy Goldenberg (ép. 2, 3, 6, 7, 15 et 22), Gill Mellé (ép. 4, 5, 8 et 9),  Dick De Benedictis (ép. 10, 12 à 14, 16 à 21, 23 à 26, 29 et 39), Oliver Nelson (ép. 11), Bernardo Segall (ép. 27, 28, 30, 31 et 33 à 38), Jeff Alexander (ép. 32), Bob Prince (ép. 40), Patrick Williams (ép. 41 et 43 à 45), Jonathan Tunik (ép. 42).

Production : NBC Universal Television.

* Il n’y a pas de thème musical associé à Columbo mais, au fil des épisodes, le lieutenant sifflote un air tiré d’une vieille comptine, This Old Man, qui est devenu l’emblème musical de la série.

 

Deuxième période

Producteurs exécutifs : Richard Alan Simmons (ép. 1 à 5), Jon Epstein (ép. 6, 7 et 9 à 13), Peter S. Fischer (ép. 8), Peter Falk (ép. 13 à 23).

Musique : John Cacavas (ép. 1 et 4), Patrick Williams (ép. 2, 3, 5 et 10), Dennis Dreith (ép. 6), David Michael Frank (ép. 7), Richard Markowitz (ép. 8), James di Pasquale (ép. 11), Steve Dorff (ép. 13 et 14), Dick De Benedictis (ép. 16 à 23).

Production : NBC Universal Television

 

Distribution

Peter Falk : Lieutenant Columbo

 

________________________________________________________________________________________________

Épisodes de Columbo

 

Première période

1             Inculpé de meurtre (Prescription : Murder) (70 mn)

Écrit par Richard Levinson & William Link, d’après leur pièce. Réalisé par Richard Irving.

Avec Gene Barry : Dr Ray Fleming

 

2             Rançon pour un homme mort (Ransom for a Dead Man) (70 mn)

Écrit par Dean Hargrove. Histoire de Richard Levinson & William Link. Réalisé par Richard Irving.

Avec Lee Grant : Leslie Williams

 

Première saison (1971-1972)

3   1.01   Le livre témoin (Murder by the Book) (70 mn)

Écrit par Steven Bochco. Réalisé par Steven Spielberg.

Avec Jack Cassidy : Ken Franklin

 

4   1.02   Faux témoin (Death Lends a Hand) (70 mn)

Écrit par Richard Levinson & William Link. Réalisé par Bernard Kowalski.

Avec Robert Culp : Brimmer

 

5   1.03   Poids mort (Dead Weight) (70 mn)

Écrit par John T. Dugan. Réalisé par Jack Smight.

Avec Eddie Albert : Major-Général Martin Hollister

 

6   1.04   Plein cadre (Suitable for Framing) (70 mn)

Écrit par Jackson Gillis. Réalisé par Hy Averback.

Avec Ross Martin : Dale Kingston

 

7   1.05   Attente (Lady in Waiting) (70 mn)

Écrit par Steven Bochco. Histoire de Barney Slater, Ted Leighton. Réalisé par Norman Lloyd.

Avec Susan Clark : Beth Chadwick. Richard Anderson : Bryce Chadwick

 

8   1.06   Accident (Short Fuse) (70 mn)

Écrit par Jackson Gillis. Histoire de Lester Pine, Tina Pine, Jackson Gillis. Réalisé par Edward M. Abroms.

Avec Roddy McDowall : Roger Stanford, Ida Lupino : Doris Buckner

 

9   1.07   Une ville fatale (Blueprint for Murder) (70 mn)

Écrit par Steven Bochco. Histoire de William Kelley, Ted Leighton. Réalisé par Peter Falk.

Avec Patrick O’Neal : Elliot Markham

 

Deuxième saison (1972-1973)

10   2.01   Symphonie en noir (Etude in Black) (90 mn)

Écrit par Steven Bochco.  Histoire de Richard Levinson & William Link. Réalisé par Nicholas Colasanto.

Avec John Cassavetes : Alex Benedict

 

11   2.02   Dites-le avec des fleurs (The Greenhouse Jungle) (70 mn)

Écrit par Jonathan Latimer. Réalisé par Boris Sagal.

Avec Ray Milland : Jarvis Goodland

 

12   2.03   Le grain de sable (The Most Crucial Game) (70 mn)

Écrit par John T. Dugan. Réalisé par Jeremy Kagen.

Avec Robert Culp : Paul Hanlon

 

13   2.04   S.O.S. Scotland Yard (Dagger of the Mind) (90 mn)

Écrit par Jackson Gillis. Histoire de Richard Levinson & William Link. Réalisé par Richard Quine.

Avec Richard Basehart : Nicholas Framer, Honor Blackman : Lillian Stanhope

 

14   2.05   Requiem pour une star (Requiem for a Fallen Star) (70 mn)

Écrit par Jackson Gillis. Réalisé par Richard Quine.

Avec Anne Baxter : Nora Chandler, Mel Ferrer : Jerry Parks

 

15   2.06   Le spécialiste (A Stitch in Crime) (70 mn)

Écrit par Shirl Hendryx. Réalisé par Hy Averback.

Avec Leonard Nimoy : Dr Barry Mayfield

 

16   2.07   Match dangereux (The Most Dangerous Match) (70 mn)

Écrit par Jackson Gillis. Histoire de Jackson Gillis, Richard Levinson & William Link. Réalisé par Edward M. Abroms.

Avec Laurence Harvey : Emmet Clayton

 

17   2.08   Double choc (Double Shock) (70 mn)

Écrit par Steven Bochco, Peter Allan Fields. Histoire de Jackson Gillis, Richard Levinson & William Link. Réalisé par Robert Butler.

Avec Martin Landau : Dexter et Norman Paris

 

Troisième saison (1973-1974)

18   3.01   Adorable mais dangereuse (Lovely but Lethal) (70 mn)

Écrit par Jackson Gillis. Histoire de Myrna Bercovici. Réalisé par Jeannot Swarc.

Avec Vera Miles : Viveca Scott, Martin Sheen : Karl Lessing

 

19   3.02   Quand le vin est tiré (Any Old Port in a Storm) (90 mn)

Écrit par Stanley Ralph Ross. Histoire de Larry Cohen. Réalisé par Leo Penn.

Avec Donald Pleasence : Adrian Carsini

 

20   3.03   Candidat au crime (Candidate for Crime) (90 mn)

Écrit par Irvin Pearlberg, Alvin R. Friedman, Roland Kibbee, Dean Hargrove. Histoire de Larry Cohen. Réalisé par Boris Sagal.

Avec Jackie Cooper : Nelson Hayward

 

21   3.04   Subconscient (Double Exposure) (90 mn)

Écrit par Stephen J. Cannell. Réalisé par Richard Quine.

Avec Robert Culp : Dr Bart Kepple

 

22   3.05   Edition tragique (Publish or Perish) (70 mn)

Écrit par Peter S. Fischer. Réalisé par Robert Butler.

Avec Jack Cassidy : Riley Greenleaf

 

23   3.06   Au-delà de la folie (Mind over Mayhem) (70 mn)

Écrit par Steven Bochco, Dean Hargrove, Roland Kibbee. Histoire de Robert Specht. Réalisé par Alf Kjellin.

Avec Jose Ferrer : Dr Marshall Cahill

 

24   3.07   Le chant du cygne (Swan Song) (90 mn)

Écrit par David Rayfiel. Histoire de Stanley Ralph Ross. Réalisé par Nicholas Colasanto.

Avec Johnny Cash : Tommy Brown, Ida Lupino : Edna Brown

 

25   3.08   En toute amitié (A Friend in Deed) (90 mn)

Écrit par Peter S. Fischer. Réalisé par Ben Gazzara.

Avec Richard Kiley : Mark Halperin, Michael McGuire : Hugh Caldwell

 

Quatrième saison (1974-1975)

26   4.01   Exercice fatal (An Exercice in Fatality) (90 mn)

Écrit par Peter S. Fischer. Histoire de Larry Cohen. Réalisé par Bernard Kowalski.

Avec Robert Conrad : Milo Janus

 

27   4.02   Réaction négative (Negative Reaction) (90 mn)

Écrit par Peter S. Fischer. Histoire de Larry Cohen. Réalisé par Alf Kjellin.

Avec Dick Van Dyke : Paul Galesko, Antoinette Bower : Frances Galesko

 

28   4.03   Entre le crépuscule et l’aube (By Dawn’s Early Light) (90 mn)

Écrit par Howard Berk. Réalisé par Harvey Hart.

Avec Patrick McGoohan Colonel Lyle C. Rumford

 

29   4.04   Eaux troubles (Troubled Waters) (70 mn)

Écrit par William Driskill. Histoire de Jackson Gillis. Réalisé par Ben Gazzara.

Avec Robert Vaughn : Hayden Danziger, Patrick Macnee : Capitaine Gibbon, Bernard Fox : Commissaire de bord Preston Watkins

 

30   4.05   Playback (Playback) (70 mn)

Écrit par David P. Lewis, Booker T. Bradshaw. Réalisé par Bernard Kowalski.

Avec Oskar Werner : Harold Van Wyck

 

31   4.06   État d’esprit (A Deadly State of Mind) (70 mn)

Écrit par Peter S. Fischer. Réalisé par Harvey Hart.

Avec George Hamilton : Dr Marcus Collier, Lesley Ann Warren : Nadia Donner

 

Cinquième saison (1975-1976)

32   5.01   La femme oubliée (Forgotten Mady) (90 mn)

Écrit par William Driskill. Réalisé par Harvey Hart.

Avec Janet Leigh : Grace Wheeler Willis

 

33   5.02   Immunité diplomatique (A Case of Immunity) (70 mn)

Écrit par Lou Shaw. Histoire de James Menzies. Réalisé par Ted Post.

Avec Hector Elizondo : Hassan Salah, Sal Mineo : Rahmin Habib

 

34   5.03   Jeu d’identité (Identity Crisis) (90 mn)

Écrit par William Driskill. Réalisé par Patrick McGoohan.

Avec Patrick McGoohan : Nelson Brenner, Leslie Nielsen : A. J. Anderson, dit « Geronimo »

 

35   5.04   Question d’honneur (A Matter of Honor) (70 mn)

Écrit par Brad Radnitz. Histoire de Larry Cohen, Brad Radnitz. Réalisé par Ted Post.

Avec Ricardo Montalban : Luis Montoya

 

36   5.05   Tout n’est qu’illusion (Now You See Him) (90 mn)

Écrit par Michael Sloan. Adaptaté par Peter S. Fischer, William Driskill. Réalisé par Harvey Hart.

Avec Jack Cassidy : Le Grand Santini

 

37   5.06   La montre témoin (Last Salute to the Commodore) (90 mn)

Écrit par Jackson Gillis. Adapté par Peter S. Fischer, William Driskill. Réalisé par Patrick McGoohan.

Avec Robert Vaughn : Charles Clay

 

Sixième saison (1976-1977)

38   6.01   Deux en un (Fade in to Murder) (70 mn)

Écrit par Lou Shaw, Peter Feibleman. Histoire de Henry Garson. Réalisé par Bernard L. Kowalski.

Avec William Shatner : Ward Fowler

 

39   6.02   Meurtre à l’ancienne (Old Fashioned Murder) (70 mn)

Écrit par Peter S. Feibleman. Histoire de Lawrence Vail. Réalisé par Robert Douglas.

Avec Joyce Van Patten : Ruth Lytton

 

40   6.03   Les surdoués (The Bye-Bye Sky-High I.Q. Murder Case) (70 mn)

Écrit par Robert Malcolm Young. Réalisé par Sam Wanamaker.

Avec Theodore Bikel : Oliver Brandt

 

Septième saison (1977-1978)

41   7.01   Le mystère de la chambre forte (Try and Catch Me) (70 mn)

Écrit par Gene Thompson, Paul Tuckahoe. Histoire de Gene Thompson. Réalisé par James Frawley.

Avec Ruth Gordon : Abigail Mitchell

 

42   7.02   Meurtre à la carte (Murder under Glass) (70 mn)

Écrit par Robert Van Scoyk. Réalisé par Jonathan Demme.

Avec Louis Jourdan : Paul Gerard

 

43   7.03   Meurtre parfait (Make Me a Perfect Murder) (90 mn)

Écrit par Robert Blees. Réalisé par James Frawley.

Avec Trish Van Devere : Kay Freestone, Laurence Luckinbill : Mark McAndrews

 

44   7.04   Jeu de mots (How to Dial a Murder) (70 mn)

Écrit par Tom Lazarus. Histoire de Anthony Lawrence. Réalisé par James Frawley.

Avec Nicol Williamson : Dr Eric Mason

 

45   7.05   Des sourires et des armes (The Conspirators) (90 mn)

Écrit par Howard Berk. Histoire de Pat Robinson. Réalisé par Leo Penn.

Avec Clive Revill : Joe Devlin

 

Deuxième période

 

Saison 1 (1989)

1   1.01   Il y a toujours un truc (Columbo Goes To The Guillotine)

Écrit par William Read Woodfield. Réalisé par Leo Penn.

Avec Anthony Andrews : Eliot Blake, Anthony Zerbe : Max Dyson

 

2   1.02   Ombres et lumières (Murder, Smoke And Shadows)

Écrit par Richard Alan Simmons. Réalisé par James Frawley.

Avec Fisher Stevens : Alex Brady

 

3   1.03   Phantasmes (Sex And The Married Detective)

Écrit par Jerry Ludwig. Réalisé par James Frawley.

Avec Lindsay Crouse : Dr Joan Allenby

 

4   1.04   Grandes manœuvres et petits soldats (Grand Deception)

Écrit par Sy Salkowitz. Réalisé par Sam Wanamaker.

Avec Robert Foxworth : Colonel Frank Brailie

 

Saison 2 (1989-1990)

5   2.01   Portrait d’un assassin (Murder, A Self Portrait)

Écrit par Robert Sherman. Réalisé par James Frawley.

Avec Patrick Bauchau : Max Barsini

 

6   2.02   Tout finit par se savoir (Columbo Cries Wolf)

Écrit par William Read Woodfield. Réalisé par Daryl Duke.

Avec Ian Buchanan : Sean Brantley

 

7   2.03   Votez pour moi (Agenda For Murder)

Écrit par Jeffrey Bloom. Réalisé par Patrick McGoohan.

Avec Patrick McGoohan : Oscar Finch

 

8   2.04   L’enterrement de Madame Columbo (Rest In Peace, Mrs Columbo)

Écrit par Peter S. Fischer. Réalisé par Vincent McEveety

Avec Helen Shaver : Vivian Dimitri, Ian McShane : Leland Saint-John.

 

9   2.05   Couronne mortuaire (Uneasy Lies The Crown)

Écrit par Steven Bochco. Réalisé par Alan J. Levi.

Avec James Read : Wesley Corman, Dick Sargent : Lui-même

 

10   2.06   Meurtre en deux temps / Meurtre à Malibu (Murder In Malibu)

Écrit par Jackson Gillis. Réalisé par Walter Grauman.

Avec Andrew Stevens : Wayne Jennings

 

Troisième saison (1990-1991)

11   3.01   Criminologie appliquée (Columbo Goes To College)

Écrit par Jeffrey Bloom d’après une histoire de Jeffrey Bloom et Frederic King Keller. Réalisé par E.W.Swackhamer.

Avec Stephen Caffrey : Justin Rowe, Gary Hershberger : Cooper Redman, Robert Culp : Jordan Rowe

 

12   3.02   Attention ! Le meurtre peut nuire à votre santé (Caution ! Murder Can Be Hazardous To Your Health)

Écrit par Sonia Wolf, Patricia Ford, April Raynell. Réalisé par Daryl Duke.

Avec George Hamilton : Wade Anders

 

13   3.03   Jeux d’ombres (Columbo And The Murder Of A Rock Star)

Écrit par William Read Woodfield. Réalisé par Alan J. Levi.

Avec Dabney Coleman : Hugh Creighton

 

Quatrième saison (1991-1992)

14   4.01   Meurtre au champagne (Death Hits The Jackpot)

Écrit par Jeffrey Bloom et Robert Van Scoyk. Réalisé par Vincent McEveety.

Avec Rip Torn : Leon Lamarr

 

15   4.02   À chacun son heure (No Time To Die)

Écrit par Robert Van Scoyk d’après une histoire d’Ed McBain. Réalisé par Alan Levi.

Avec Joanna Going : Melissa Hays, Thomas Calabro : Andy Parma, Doug Savant : Inspecteur Dennis Mulrooney

 

Cinquième saison (1992)

16   5.01   Un seul suffira (A Bird In The Hand)

Écrit par Jackson Gillis. Réalisé par Vincent McEveety.

Avec Tyne Daly : Dolores

 

Sixième saison (1993-1994)

17   6.01   Le meurtre aux deux visages (It’s All In The Game)

Écrit par Peter Falk. Réalisé par Vincent McEveety.

Avec Faye Dunaway : Lauren Staton

 

18   6.02   Face à face (Butterfly In Shades Of Gray)

Écrit par Peter S. Fischer. Réalisé par Dennis Dugan.

Avec William Shatner : Fielding Chase

 

19   6.03   Columbo change de peau (Undercover)

Écrit par Gerry Day d’après le roman d’Ed McBain, Jigsaw (En pièces détachées). Réalisé par Vincent McEveety.

Avec Ed Begley, Jr : Erwin Crutchen

 

Septième saison (1995)

20   7.01   Une étrange association (Strange Bedfellows)

Écrit par Lawrence Wail. Réalisé par Vincent McEveety.

Avec Rod Steiger : Vincenzo Fortelli

 

Huitième saison (1997)

21   8.01   La griffe du crime (A Trace of Murder)

Écrit par Charles Kipps. Réalisé par Vincent McEveety.

Avec Shera Danese : Kathleen Calvert, David Rasche : Patrick Kinsey, Barry Corbin : Clifford Calvert

 

Neuvième saison (1998)

22   9.01   Tu retourneras poussière / En grandes pompes (Ashes to Ashes)

Écrit par Jeffrey Hatcher. Réalisé par Patrick MCGoohan.

Avec Patrick McGoohan : Eric Prince

 

Dixième saison (2001)

23  10.01   Meurtre en musique (Murder With Too Many Notes)

Écrit par Jeffrey Cava, Patrick McGoohan. Réalisé par Patrick McGoohan.

Avec Billy Connolly : Findley Crawford

 

Onzième saison (2003)

24  11.01   Columbo mène la danse / Columbo et le monde de la nuit (Columbo Likes the Nightlife)

Écrit par Michael Alaimo. Réalisé par Jeffrey Reiner.

Avec Matthew Rhys : Findley Crawford

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>