Pages Navigation Menu

100 séries télé à regarder absolument, voir avec plaisir... ou à éviter

DOWNTON ABBEY : Yes, Milady

DOWNTON ABBEY : Yes, Milady
Downton Abbey (Downton Abbey). Feuilleton. Drame. Royaume-Uni.
33 épisodes de 55 à 65 mn environ (4 saisons, toujours en production).
Première diffusion à partir du 26 septembre 2010 sur ITV 1 (Royaume-Uni) et à partir du 10 décembre 2011 sur TMC (France).
Créé par Julian Fellowes
Avec Hugh Bonneville, Elizabeth McGovern, Maggie Smith, Michelle Dockery, Laura Carmichael, Jessica Brown-Findlay, Dan Stevens, Penelope Wilton, Jim Carter, Phyllis Logan, Brendan Coyle, Siobhan Finneran, Joanne Froggatt, Thomas Howes, Rob James-Collier, Rose Leslie, Sophie McShera, Lesley Nicol

 

Classification : 3 étoiles.

Regardé par le rédacteur : Trois premières saison, quatrième en cours.

 

Au début du xxe siècle, en Grande-Bretagne, la vie au manoir de Downton Abbey vue à travers ses habitants, la famille Crawley, et leurs domestiques.

 

Pourquoi voir avec plaisir
Downton Abbey ?

 

Trois filles en descendance directe

Quand James Crawley et son fils, Patrick, périssent dans le naufrage du Titanic, Robert Crawley, comte de Grantham, est non seulement abasourdi mais il est aussi très ennuyé. En effet, James, qui était son cousin, devait hériter du titre de Lord Grantham ainsi que de la propriété y attenant, Downton Abbey. En vertu des lois en vigueur, Robert ne peut les transmettre qu’à un homme. Or, il n’a que trois filles. Il lui faut donc remonter l’arbre généalogique et trouver un nouvel héritier en espérant qu’il s’intègre à la vie de Downton Abbey. Dans les étages inférieurs, où l’on a bien compris l’ampleur du problème, le rythme trépidant de la vie des domestiques de la maisonnée, véritable monde en soi, ne doit pourtant pas faiblir.

downton-abbey-serie-tv-6-400px

Retour aux fondamentaux de la télévision

Parce qu’il souhaite produire une série qui reviendrait aux fondamentaux de la télévision, Gareth Neame (producteur de State of Play, MI-5, Les Arnaqueurs VIP) propose à Julian Fellowes d’écrire quelque chose dans l’esprit de Gosford Park. Le scénariste, qui a reçu un Oscar pour ce film, choisit de s’intéresser aux rapports qui unissent les domestiques et leurs maîtres, comme dans Maîtres et valets, série emblématique de la télévision anglaise du début des années 70.

Downton Abbey met le doigt sur une réalité ancestrale : l’Angleterre est une société à deux vitesses où l’aristocratie et le peuple se côtoient mais ne se mélangent jamais. Plutôt que de les opposer comme on le ferait dans une optique de lutte des classes, Julian Fellowes montre que les uns et les autres vivent en symbiose. Au respect des domestiques envers leurs maîtres répond le paternalisme des maîtres envers les domestiques qui, d’ailleurs, reproduisent le modèle de la société aristocratique dans la hiérarchie très stricte qui régit leurs rapports. Ainsi, Lord Grantham prend-il la défense de Carson, son maître d’hôtel, quand le passé de celui-ci resurgit et qu’on essaie de le faire chanter. De même, quand Gwen, l’une des domestiques, émet le vœu de devenir secrétaire, Lady Sybil (une des filles de Robert) lui indique dans le journal une petite annonce pour un poste.

downton-abbey-serie-tv-4-400px

Loyauté

Le respect mutuel des uns envers les autres repose sur la loyauté, une valeur qui n’a guère cours de nos jours. On pense au très beau film de James Ivory, Les Vestiges du jour, où Antony Hopkins (dans le rôle d’un maître d’hôtel), occupé à servir, refuse par conscience professionnelle de se rendre au chevet de son père, pourtant situé à l’étage, à l’instant de sa mort. Downton Abbey multiplie ce genre de situations en décrivant ce que c’était qu’être domestique quelques années après la fin du règne de la reine Victoria. Pour les uns, c’est une chance d’être employé dans une grande maison, pour d’autres, c’est une prison et côtoyer les nantis peut provoquer la frustration et la jalousie, moteurs de l’ambition. Ainsi, Thomas brigue le poste de valet personnel de Lord Grantham. Mais celui-ci le confie à un ancien compagnon d’armes, John Bates. Thomas, avec le concours de Mlle O’Brien, la femme de chambre de Lady Grantham, n’aura de cesse de comploter contre lui.

 

Upstairs

Dans les étages supérieurs, Lady Grantham s’oppose à sa belle-mère, la comtesse douairière Violet, qui ne jure que par les traditions. Or, l’arrivée du nouvel héritier, Matthew Crawley, et de sa mère, Isobel, va bouleverser les habitudes. Trouver un mari, de préférence fortuné, à Mary, l’aînée des trois filles, s’avère une gageure et presque une occupation à plein temps pour Lady Grantham que Robert avait choisie comme épouse, malgré sa  nationalité américaine, parce qu’elle possédait une immense fortune. L’amour était venu par la suite.

downton-abbey-serie-tv-5-400px

Plaisir des yeux

Downton Abbey réunit toutes les qualités qui caractérisent la grande télévision. Décors, costumes, rythme, dialogues, ainsi que la superbe mélodie du générique, tout est pensé pour le plaisir des yeux et des oreilles. Mais c’est surtout aux comédiens, époustouflants de justesse, qu’en revient le mérite. Pour leur rendre justice, il faudrait tous les citer. Contentons-nous de saluer les formidables Maggie Smith (Minerva McGonagall dans Harry Potter, Jean Horton dans Quartet), qui incarne la comtesse Violet, Hugh Bonneville (Robert Crawley), Elizabeth McGovern (Cora, comtesse de Grantham), et complétons avec une mention particulière à Jim Carter (M. Carson), Brendan Coyle, bouleversant d’humanité dans le rôle de Bates, et Sophie McShera dans celui de Daisy, jeune servante attachée aux cuisines.

 

Downstairs

Avec beaucoup de minutie, on nous détaille le fonctionnement de la maison et, grâce à un montage ingénieux, on suit en parallèle les activités de chacun comme dans cette séquence du premier épisode qui décrit la préparation du petit déjeuner par le personnel tandis que, dans les étages, s’éveillent les habitants. Certaines idées reçues se voient tordre le cou. Ainsi, saviez-vous que si les domestiques repassaient le journal avant de le livrer à leur maître, ce n’était pas pour le défroisser mais pour sécher l’encre afin qu’elle ne lui noircisse pas les doigts ?

downton-abbey-serie-tv-2-400px

Un manoir anglais en image du monde

Sans doute lassé des productions américaines et de la téléréalité, le public britannique ne s’y est pas trompé et a réservé un triomphe à ce retour aux sources de la fiction télévisée. Plus étonnant encore, les Américains eux aussi se passionnent pour Downton Abbey. En France, on lui reproche son académisme. Ce style de télévision ne fait sans doute pas preuve d’une innovation débordante mais il n’est pas infâmant pour autant. Il n’est jamais inutile de s’intéresser aux rapports que chacun entretient avec l’autre. Si examiner la société au travers du microcosme d’un manoir anglais le permet, pourquoi s’en priver ?

Christophe Petit

Mise en ligne : mercredi 8 janvier 2014 / Révision : dimanche 18 mai 2014

 

________________________________________________________________________________________________

 

Comment regarder Downton Abbey ?

 

Voir les épisodes dans l’ordre.

 

Y a-t-il une fin ?

Pas encore puisque la série se poursuit.

 

downton-abbey-serie-tv-3-400pxTemps forts et temps faibles de la série

Dans son soucis de maintenir l’intérêt du spectateur, Julian Fellowes se laisse aller, dans la deuxième saison, à multiplier les péripéties et les énigmes qu’il résout trop rapidement et d’une façon un peu simpliste. C’est le seul reproche que nous ferons.

 

À quel public s’adresse-t-elle ?

Aux amateurs de grandes sagas familiales et aux nostalgiques d’une télévision disparue.

Le public à qui elle est déconseillée

Tous ceux qui veulent voir des crimes, du sang et de la perversité.

 

Si vous avez aimé, vous pouvez regarder dans le même genre :

Maîtres et valets, série de la BBC des années 70, l’ancêtre de Downton Abbey.

 

________________________________________________________________________________________________

 

Où voir Downton Abbey ?

 

À la télé : La série est diffusée en première fenêtre sur TMC puis sur HD1.

DVD : Les trois premières saisons sont disponibles en DVD.

 

________________________________________________________________________________________________

Fiche technique
de Downton Abbey (suite)

 

 

Producteurs exécutifs : Gareth Neame, Julian Fellowes

Musique du générique : John Lunn

Production : Carnival Films

 

Distribution

Hugh Bonneville : Robert Crawley, comte de Grantham

Elizabeth McGovern : Cora Crawley, comtesse de Grantham

Maggie Smith : Violet, comtesse douairière de Grantham

downton-abbey-serie-tv-7-400pxMichelle Dockery : Lady Mary Crawley

Laura Carmichael : Lady Edith Crawley

Jessica Brown-Findlay : Lady Sybil Crawley

Dan Stevens : Matthew Crawley

Penelope Wilton : Isobel Crawley

Jim Carter : Charles Carson

Phyllis Logan : Mme Hughes

Brendan Coyle : John Bates

Siobhan Finneran : Sarah O’Brien

Joanne Froggatt : Anna Smith

Thomas Howes : William Mason

Rob James-Collier : Thomas Barrow

Rose Leslie : Gwen Dawson

Sophie McShera : Daisy Robinson

Lesley Nicol : Mme Patmore

 

________________________________________________________________________________________________

 

Épisodes de Downton Abbey

Les épisodes n’ont pas de titres anglais.

 

Première saison (2010)

1   1.01   Question de succession

2   1.02   Le nouvel héritier

3   1.03   Le diplomate turc

4   1.04   Entre ambitions et jalousies

5   1.05   La rumeur se propage

6   1.06   Secrets dévoilés

7   1.07   La famille Grantham s’agrandit

 

Deuxième saison (2011)

8   2.01   La fiancée de Mathieu

9   2.02   L’entraide

10   2.03   La maison des intrigues

11   2.04   Portés disparus

12   2.05   Le poids du secret

13   2.06   Retour à Downton

14   2.07   Nouvelles vies

15   2.08   Épidémie

 

16   L’esprit de Noël (Christmas at Downton Abbey) (90 mn)

 

Troisième saison (2012)

17   3.01   Mariage à Downton

18   3.02   Un dîner à l’américaine

19   3.03   Au pied de l’autel

20   3.04   Le Chemin de la perdition

21   3.05   Quand le destin frappe

22   3.06   L’insoutenable chagrin

23   3.07   Une nouvelle ère

24   3.08   Secrets et confidences

 

25   (Christmas Special 2012) (90 mn)

 

Quatrième saison (2013)

26   4.01

27   4.02

28   4.03

29   4.04

30   4.05

31   4.06

32   4.07

33   4.08

 

34    (Christmas Special 2013) (90 mn)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>