Pages Navigation Menu

100 séries télé à regarder absolument, voir avec plaisir... ou à éviter

GENERATION WAR : la guerre, vécue du côté allemand

GENERATION WAR : la guerre, vécue du côté allemand
Génération War (Unsere mutter, unsere väter). Minisérie. Guerre, histoire. Allemagne.
3 épisodes de 95 mn environ (2013, production terminée).
Première diffusion les 17, 18 et 20 mars 2013 sur ZDF et en France les 26 août, 2 et 9 septembre 2013 que Canal +.
Créée par Stefan Kolditz
Avec Volker Bruch, Tom Schilling, Katharina Schüttler, Ludwig Trepte, Miriam Stein, Mark Waschke.

 

 

Classification : 2 étoiles

Regardé par le rédacteur : Intégralité de la minisérie

 

Cinq jeunes Allemands profitent encore en 1941 de leur jeunesse dans Berlin, loin de se douter des réalités de la guerre sous l’effet de la propagande nazie. Ils vont bientôt se retrouver plongés dans l’horreur qui déchire l’Europe, mais croient que cela ne durera pas bien longtemps. Rien ne va se passer comme ils l’avaient imaginé.

 

Pourquoi jeter un œil
sur Génération War ?

 

Violente prémonition

Juin 1941. Cinq Berlinois de vingt ans, amis d’enfance, passent une ultime soirée ensemble, alors que la grande offensive allemande contre la Russie de Staline s’engage. Ils se promettent de se retrouver au même endroit à Noël, pour fêter la fin de la guerre. Deux frères soldats de l’armée de terre, Wilhelm et Friedhelm, un juif allemand, Viktor, une infirmière envoyée près de la ligne de front, Charlotte, et une artiste ambitieuse, Greta, verront non seulement leur jeunesse brisée par les évènements. Comme l’affirme l’un d’entre eux de façon prémonitoire, la guerre va révéler ce qu’il y a de pire en eux.

generation-war-serie-tv-12-400px

 

Résister à la tentation de rester humain…

De l’opération Barbarossa menée la fleur au fusil à la reddition des troupes germaniques (qui avaient fini par enrôler des enfants de 12 ans…) dans Berlin en ruines, ces Allemands ordinaires vont déchanter sur les promesses du Führer et devoir commettre des exactions – dénonciation, trahison, exécution sommaire –, uniquement pour survivre. Quatre ans plus tard, ceux qui n’auront pas été emporté par le dernier cataclysme engendré par le genre humain auront de la peine à apprécier l’ultime satisfaction qu’il leur reste : être encore en vie. Incapables de raconter pourquoi ils ont « résisté à la tentation de rester humain ».

generation-war-serie-tv-6-400px

 

Subir la folie des didacteurs

Drame de grande qualité en trois épisodes, correspondant aux trois grands cycles de Wehrmacht sur le front russe (l’euphorie, le doute, l’humiliante défaite), Génération War montre la Seconde Guerre Mondiale du point de vue des adversaires des Alliés. C’est-à-dire de ces Allemands ordinaires que l’on a appelés nommément « Les ennemis héréditaires » dans les manuels d’Histoire français avant la Grande Guerre, que l’on a trop souvent assimilés de manière globale à des Nazis et qui ont tout autant subi la folie de dictateurs comme n’importe quels autres européens dans les années 30 et 40. Et qui ont été longuement culpabilisés après guerre, tout comme leurs enfants, en raison du génocide ordonné par Hitler, non seulement sur les populations juives, mais aussi sur celles tziganes et homosexuelles (400 000 morts en déportation pour ces derniers).

generation-war-serie-tv-8-400px

 

L’humanité oubliée d’une génération d’Allemands

Génération War rétablit l’humanité oubliée de cette génération d’Allemands stigmatisée, à distinguer des bourreaux en uniforme, à travers l’histoire émouvante de cinq amis d’enfance. En effet, si chacun des personnages va perdre à un moment ou un autre le sens humain, rien n’effacera jamais l’amitié, et parfois l’amour, tissés entre eux, quelle que soit la situation. Quitte à se mettre en danger pour ceux qu’ils ont toujours aimé.

generation-war-serie-tv-10-400px

Cette minisérie réussie est d’ailleurs une façon de témoigner aux générations actuelles, comme l’indique le titre original « Unsere Mütter, unsere Väter,» (nos mères, nos pères), que pour la majeure partie de la population allemande, la Seconde guerre mondiale n’a pas été une succession de batailles ou un jeu de massacres consenti, mais une attente, une très longue attente, celle d’un monde en paix comme nous avons la chance de le vivre sur le Vieux Continent depuis bientôt 70 ans.

François Simoneschi

Mise en ligne : mardi 31 décembre 2013 / Révision : jeudi 29 mai 2014

________________________________________________________________________________________________

Comment regarder Génération War ?

 

En commençant par le premier épisode. Il ne faut impérativement pas manquer le premier quart d’heure, le seul en temps de paix avant bien longtemps.

 

generation-war-serie-tv-3-400pxY a-t-il une fin ?

Oui. Dans Berlin en ruines…

 

À quel public s’adresse-t-elle ?

Aux amateurs d’Histoire, plus que de films de guerre.

 

Si vous avez aimé, vous pouvez regarder dans le même genre : L’Enfer du Pacifique.

________________________________________________________________________________________________

Fiche technique de Génération War (suite)

 

Producteur : Nico Hofmann

generation-war-serie-tv-13-400pxProducteurs exécutifs : Katrin Goetter, Sebastian Werninger

Musique : Fabian Römer

Production : ZDF, Teamworx, Beta Films, ZDF Enterprises

 

Distribution

Volker Bruch : Wilhelm Winter

Tom Schilling : Friedhelm Winter

Katharina Schüttler : Greta Müller

generation-war-serie-tv-11-200pxLudwig Trepte : Viktor Goldstein

Miriam Stein : Charlotte

Mark Waschke : Dorn

Christiane Paul : Lilija

Sylvester Groth : Hiemer

Henriette Richter-Röhl : Hildegard

Götz Schubert : Dr Jahn

Bernd Michael Lade : Feldwebel Krebs

Maxim Mehmet : Hauptmann Feigl

Alina Levshin : Alina

Samuel Finzi : M. Goldstein

________________________________________________________________________________________________

Épisodes de Génération War

 

Unique saison (2013)

1 1.01 Une autre époque (Eine andere Zeit)

2 1.02 Une autre guerre (Ein anderer Krieg)

3 1.03 Un autre pays (Ein anderes Land)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>