Pages Navigation Menu

100 séries télé à regarder absolument, voir avec plaisir... ou à éviter

HOUSE OF CARDS : quand le pouvoir ne mène à rien

HOUSE OF CARDS : quand le pouvoir ne mène à rien
House of cards. Format. Genre. Pays.
13 épisodes de 52 mn (1 saison).
Première diffusion à partir du 1er février 2013 sur Netflix (États-Unis) et à partir du 29 août 2013 sur Canal + (France).
Développé par Beau Willimon, d’après la minisérie éponyme créée par Andrew Davies (tirée d’un roman de Michaël Dobbs)
Avec Kevin Spacey, Robin Wright, Kate Mara, Corey Stoll, Michael Kelly, Sakina Jaffrey

 

 

Classification : 0 étoile

Regardé par le rédacteur : Les 4 premiers épisodes de la saison 1

 

Membre influent du camp démocrate au Congrès et à la Chambre des Représentants, Frank Underwood a été un soutien majeur de Garrett Walker dans la course à la présidence des États-Unis. Mais il ne reçoit pas en retour le poste promis. Ce qui met également dans l’embarras son épouse Claire, qui comptait cette nomination pour développer son activité sociétale. Underwood constitue donc un nouveau réseau, entre politiques et médias, pour tracer seul sa route vers l’unique sommet à la hauteur de ses ambitions.

 

Pourquoi éviter House of cards ?

 

Le premier des Américains

Promis au poste prestigieux de secrétaire d’état en direct par son candidat à la présidence des États-Unis, Frank Underwood se voit préférer Mickaël Kern, une fois l’élection gagnée. Il décide alors de ne plus jamais dépendre de qui que soit, fusse-t-il le premier des Américains.

house-of-cards-serie-tv-7-400px

C’est-à-dire d’accéder au sommet de la nation, coûte que coûte, en éliminant ses adversaires potentiels et en soutenant uniquement des gens pouvant contracter une dette à son égard. Un classique du genre.

 

S’adresser au téléspectateur : à manipuler avec précaution

Croyant nous dévoiler les coulisses de la Maison Blanche, House of Cards ne fait qu’imager ce que le citoyen ordinaire sait, pressent ou a déjà approché personnellement, selon qu’il soit lecteur de Médiapart, ait approché la politique contemporaine à travers les médias traditionnels ou ne puisse assister une fois de plus sans réagir au ballet de dupes des plus puissants.

house-of-cards-serie-tv-3-400px

Ce feuilleton avait sans doute comme vocation de révéler la réalité du pouvoir, comme l’indique les confidences du personnage principal qui s’adresse régulièrement au téléspectateur à travers la caméra, une forme d’expression magnifiée dans les séries Clair de Lune et Les Arnaqueurs VIP par l’usage de l’humour rendant le téléspectateur complice. Sauf que cet effet tombe à l’eau, l’orateur ironique se prenant beaucoup trop au sérieux.

 

De fausses innovations

La manipulation des journalistes, les alliances de circonstance entre politiques, les manœuvres pour discréditer une personnalité, le sexe sans drogue ni rock and roll, le machisme comme étendard de la virilité… Ce sentiment de déjà-vu est d’autant plus désolant que le casting était alléchant : Kevin Spacey, Robin Wright, et David Fincher (Alien III, Seven, Fight Club, Zodiac, The social network…) à la production. La volonté de fabriquer un antihéros dans l’air du temps s’est englué dans le conformisme.

house-of-cards-serie-tv-1-400px

Là encore, d’autres séries ont fait mieux : Dr House, Profit… On n’ose continuer à remonter dans le temps avec envie pour rappeler combien certaines séries politiques, telle que A la Maison Blanche (dans laquelle les tractations pour emporter un vote ont été longuement décrites), ou dans un tout autre genre, MI-5, nous ont fait entrer réellement dans les coulisses des grands évènements nationaux pour en expliquer les causes et les effets réels. L’innovation est une science exacte : il ne faut jamais la déclencher en retard.

Dans House of Cards, mieux vaut rapidement laisser Kevin Spacey causer tout seul, au lieu de finir tôt ou tard par se demander, dépité(e), pourquoi il passe son temps à parler à la caméra.

François Simoneschi

Mise en ligne : mercredi 8 janvier 2014 / Révision : vendredi 6 août 2014

________________________________________________________________________________________________

 

Comment regarder House of cards ?

 

Dans l’ordre des épisodes, puisqu’il s’agit d’un feuilleton.

 

Y a-t-il une fin ?

Pour l’instant, non. La saison 3 est actuellement en cours de tournage. Malgré les difficultés rencontrées (report du tournage pour raisons fiscales, interdiction de tournage à l’ONU), elle devrait être diffusée en février 2015.

 

À quel public s’adresse-t-elle ?

Aux fans inconditionnels de Kevin Spacey, de Robin Wright et David Fincher.

house-of-cards-serie-tv-4-400px

Si vous N’avez PAS aimé, vous pouvez regarder dans le même genre : à la Maison Blanche, série qui vous indiquera longuement comment se fabriquent depuis le fameux Bureau ovale les décisions qui pèsent sur le monde.

________________________________________________________________________________________________

 

Fiche technique de House of cards (suite)

 

Production : David Fincher, Kevin Spacey, Eric Roth, Andrew Davies et Michael Dobbs

 

Distribution

Kevin Spacey : Frank Underwood

Robin Wright : Claire Underwood

Kate Mara : Zoe Barnes

house-of-cards-serie-tv-2-400px

Corey Stoll : Peter Russo

Michael Kelly : Doug Stamper

Sakina Jaffrey : Linda Vasquez

Kristen Connoly : Christina Gallagher

Constance Zimmer : Janine Skorsky

Sebastian Arcelus : Lucas Goodwin

________________________________________________________________________________________________

 

Épisodes de House of cards

 

Première saison (2013)

 

1   1.01    L’Échiquier politique (Chapter 1)

2   1.02    Chaises musicales (Chapter 2)

3   1.03    Tables de négociations (Chapter 3)

4   1.04    Alliances stratégiques (Chapter 4)

5   1.05    Changement de programme (Chapter 5)

6   1.06    Fin de la récréation (Chapter 6)

7   1.07    Faites vos jeux (Chapter 7)

8   1.08    Les Copains d’avant (Chapter 8)

9   1.09    Tout compte fait (Chapter 9)

10   1.10    Rébellions (Chapter 10)

11   1.11    Descente en enfer (Chapter 11)

12   1.12    Échanges de bons procédés (Chapter 12)

13   1.13    La Fin justifie les moyens (Chapter 13)

 

Deuxième saison (2014)

 

14  2.01    Nouvelle base (Chapter 14)

15   2.02   Trafic d’influence (Chapter 15)

16   2.03   Vice et procédure (Chapter 16)

17   2.04   Huis clos (Chapter 17)

18   2.05   Le soldat Underwood (Chapter 18)

19   2.06   Coup pour coup (Chapter 19)

20  2.07   Financement occulte (Chapter 20)

21   2.08   Effet domino (Chapter 21)

22   2.09  Orgueil et humiliation(Chapter 22)

23   2.10   Liaisons dangereuses (Chapter 23)

24   2.11    Relations tendues (Chapter 24)

25   2.12    Envers et contre tous (Chapter 12)

26   2.13    Nouveau chapitre (Chapter 13)

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>