Pages Navigation Menu

100 séries télé à regarder absolument, voir avec plaisir... ou à éviter

LILYHAMMER : Le ver est dans le fruit

LILYHAMMER : Le ver est dans le fruit
Lilyhammer (Lilyhammer). Feuilleton. Dramédie policière. Norvège, États-Unis.
16 épisodes de 45 mn environ (2 saisons, toujours en production).
Première diffusion à partir du 25 janvier 2012 sur NRK 1 (Norvège) et à partir du 14 octobre 2013 sur Canal + (France).
Créée par Eilif Skodvinr, Anne Bjørnstad.
Avec Steven Van Zandt, Marian Saastad Ottensen, Trond Fausa Aurvåg.

 

Classification : 3 étoiles.

Regardé par le rédacteur : Première saison.

 

« Pourquoi Lillehammer ? » lui demande le FBI. « Parce qu’il y a de la neige, l’air est pur et il n’y a pas un con sur terre qui pensera à me chercher là-bas », répond Frank Tagliano dont le témoignage vient d’envoyer un parrain de la mafia new-yorkaise sous les verrous. Mais dès son installation en Norvège, la police locale le soupçonne d’être un ancien prisonnier de Guantanamo. Un terroriste islamiste. Ce qui est faux. Ce qui ne l’est pas, c’est que Frank, devenu Giovanni Henrikssen, ne peut pas s’empêcher de se comporter en mafieux. Un vrai choc des cultures !

 

Pourquoi voir avec plaisir Lilyhammer ?

 

Des lois que l’on respecte

Ce pourrait être la suite des Soprano où Silvio Dante (qui était incarné par Steven Van Zandt, lequel joue Frank Tagliano), repenti, aurait été contraint de fuir après avoir parlé à la police. Devenu Giovanni Henrikssen (mais il préfère qu’on l’appelle Johnny), il s’emploie à se mettre en bons termes avec ses voisins et découvre avec un certain effarement qu’ils n’ont pas vraiment les mêmes habitudes que lui, que les lois sont différentes et qu’ici, on les respecte.

lilyhammer-serie-tv-5-400px

Pas démonté pour si peu, Johnny instille dans les relations qu’il noue avec le fonctionnaire du bureau des immigrants, sa charmante voisine Sigrid et même son moniteur d’auto-école, un soupçon de méthodes mafieuses qui l’aident grandement à s’adapter… ou plutôt à adapter son pays d’accueil à ses propres traditions. Quelques billets par-ci, un petit chantage par-là, et le voici propriétaire d’un night-club en deux coups de cuiller à pot.

 

Un Soprano à la neige

On l’aura compris, Lilyhammer est une série fort drôle qui casse le moule de l’histoire du petit immigré débarquant dans un pays inconnu et qui va gravir les échelons pour atteindre le sommet. On nous épargne même les scènes comiques inhérentes au genre, à savoir le nouvel arrivant confronté à l’étrangeté des us et coutumes locaux. La série dévoile ainsi ses véritables intentions qui sont d’en finir avec le fameux fossé culturel qui empêcherait toute cohabitation entre les peuples.

lilyhammer-serie-tv-4-400px

Steven Van Zandt n’est pas le dernier à nous faire rire avec sa tête de mafieux renfrogné. Guitariste ami de Bruce Springsteen, chanteur, producteur, il a fait ses débuts d’acteur dans Les Soprano et s’offre cette série à laquelle il a beaucoup contribué en participant au scénario, en occupant le poste de producteur exécutif et en collaborant à l’écriture de la musique.

 

Poli mais pas honnête

Très gros succès en Norvège, qui coproduit la série avec Netflix, Lilyhammer s’ancre dans la réalité en traitant de l’islamisme, qui gagne du terrain là-bas aussi, mais avec tact et intelligence. Un propriétaire de Kebab change de chaîne pendant un épisode de 24 heures chrono sous prétexte que « cette série manque de respect aux musulmans ». Johnny malmène un nouveau venu en djellaba car il n’a pas apprécié que celui-ci refuse de serrer la main d’une animatrice chargée de leur enseigner les usages danois. Aucun racisme ni manque de respect envers la religion musulmane dans ce geste. C’est juste que Johnny ne supporte pas qu’on soit grossier avec une dame.

lilyhammer-serie-tv-1-400px

 

Quiproquos

Lilyhammer n’en finit pas de briser le cou aux certitudes et aux apparences. Quand Johnny se retrouve avec un pistolet sur une course de ski à laquelle participent le ministre de la Justice et le chef de la police, son ennemi juré (le policier qui le prend pour un dangereux terroriste islamiste) lui saute dessus en criant au complot. Mais l’arme n’était qu’un jouet. La fureur des deux participants susnommés n’aura d’égale que leur frustration d’avoir raté l’occasion de gagner la course.

lilyhammer-serie-tv-6-400px

 

Mafia et humour sont dans un bateau

Au-delà de ces considérations solennelles, le ton de la série est résolument parodique. Johnny et ses nouveaux amis se trouvent ainsi entraînés dans des aventures rocambolesques (une chasse au loup nocturne dans le froid et la neige alors qu’il s’agit d’un animal protégé, une virée avec les Corbeaux de la nuit, un groupe de vigiles non-violents chargés de la sécurité du quartier, qui se terminera en fiasco, ou encore une hilarante crise de rage de Johnny envers une poussette récalcitrante). Des sujets graves traités avec humour, c’est toujours mieux que des banalités débitées sur un ton ampoulé. Et pour une fois qu’une série sur la mafia ne se prend pas au sérieux, il faut en profiter.

 

Christophe Petit

Mise en ligne : jeudi 2 janvier 2014 / Révision : mercredi 20 août 2014

________________________________________________________________________________________________

Comment regarder Lilyhammer ?

 

Il faut voir les épisodes dans l’ordre.

 

Y a-t-il une fin ?

Pas encore.

 

Temps forts et temps faibles

Le doublage français des deux premiers épisodes est un massacre. Tous les dialogues norvégiens ont été traduits en français (contrairement à la version anglaise où on s’adresse à Johnny en norvégien). Or, Johnny commence tout juste l’apprentissage de la langue et il a du mal à communiquer. La VF gomme cet aspect de son intégration. À la place, on assiste à une sorte de dialogue de sourds où les interlocuteurs n’ont pas l’air de se comprendre alors qu’ils se parlent tous deux en français. Dans les épisodes suivants, heureusement, le problème disparaît puisque Johnny manie beaucoup mieux la langue vernaculaire et que la gymnastique entre norvégien et français disparaît.

lilyhammer-serie-tv-7-400px

À quel public s’adresse-t-elle ?

À tous.

 

Si vous avez aimé, vous pouvez regarder dans le même genre :

Les Soprano où Steven Van Zandt joue Silvio Dante, le bras droit de Tony Soprano. Il n’y donne pas toute la mesure de son talent. Pour cela, il faudra attendre Lilyhammer.

 

________________________________________________________________________________________________

Où voir Lilyhammer ?

 

À la télé : Canal + et Canal + Séries.

 

________________________________________________________________________________________________

 

Fiche technique de Lilyhammer (suite)

 

Producteurs : Agnette Thuland, Trond Berg-Nilssen

Producteurs exécutifs : Lasse Hallberg, Steven Van Zandt

Musique : Steven Van Zandt, Frans Bak, Julian Nazario Vargas

Production : Rubicon TV AS pour NRK

General

Distribution

Steven Van Zandt : Frank Tagliano / Giovanni Henrikssen (Johnny)

lilyhammer-serie-tv-2-400pxMarian Saastad Ottensen : Sigrid Haugli

Trond Fausa Aurvåg : Torgeir Lien

Steinar Sagen : Roar Lien

Kyrre Hellum : Geir Tvedt (Elvis)

Anne Krigsvoll : Laila Hovland

Mikael Aksnes-Pehrson : Jonas Haugli

Fridtjov Såheim : Jan Johansen

Viggo Sandvik : Sylfest Haugli

Juliet Aubrey : Karen Sokolowski

Sven Nordin : Julius Backe

Tommy Karlsen : Arne

Greg Canestrari : Jerry Delucci

Tim Ahern : Robert Grasso

 

________________________________________________________________________________________________

 

Épisodes de Lilyhammer

 

Première saison (2012)

1 1.01 Nouveau départ (Reality Check)

2 1.02 Le Flamingo (The Flamingo)

3 1.03 Menace terroriste (Guantanamo Blues)

4 1.04 Les Corbeaux de la nuit (The Midwife)

5 1.05 Amateurisme (My Kind of Town)

6 1.06 Voyage d’affaires (Pack Your Lederhosen)

7 1.07 La fête nationale (The Babysitter)

8 1.08 Drôles de trolls (Trolls)

 

Deuxième saison (2013)

9 2.01 (Milwall Brick)

10 2.02 (Out of Africa)

11 2.03 (Fiddler’s Green)

12 2.04 (The Black Toe)

13 2.05 (The Island)

14 2.06 (Special Education)

15 2.07 (The Freezer)

16 2.08 (Ghosts)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>