Pages Navigation Menu

100 séries télé à regarder absolument, voir avec plaisir... ou à éviter

THE AMERICANS : Tout est gris

THE AMERICANS : Tout est gris
The Americans (The Americans)
Série-feuilleton. Espionnage, étude de mœurs. États-Unis. 2013-
26 épisodes dont 1 pilote de 70 mn et 25 épisodes de 41 mn, sauf indications (2 saisons, toujours en production).
Première diffusion à partir du 30 janvier 2013 sur FX (États-Unis) et à partir du 18 décembre 2013 sur Canal+ Séries (France).
Créé par Joe Weisberg
Avec Keri Russell, Matthew Rhys, Noah Emmerich, Holly Taylor.

 

 

Classification : 3 étoiles.

Regardé par le rédacteur : Saison 1.

 

Dans les années 80, la vie (mouvementée) d’un couple d’Américains moyens, en réalité deux espions soviétiques du KGB.

 

the-americans-serie-tv-3-450px

Pourquoi voir avec plaisir The Americans ?

 

Un couple bien singulier

Washington, 1981. Dans une ruelle sordide, deux individus (dont l’un se prénomme Philip) sont en embuscade.  L’homme à la mallette qui s’approche flaire le piège. Il poignarde l’un de ses assaillants tandis que Philip le poursuit. À l’issue d’une violente bagarre, une voiture surgit, conduite par une femme(Elizabeth). Neutralisé, l’homme à la mallette, qui s’exprime avec un accent russe, est jeté dans la voiture. Philip et Elizabeth parlent de « mission » et d’un « transfert qui va échouer » à cause de leur retard sur l’horaire. Ils déposent le blessé à proximité d’un hôpital en lui rappelant qu’il ne devra en aucun cas révéler son nom. L’entraînement qu’il a reçu l’a d’ailleurs préparé à ce genre de situations. Le lendemain, dans les locaux du FBI, on s’inquiète qu’un certain Timoshev soit en retard de vingt minutes, lui qui ne l’a jamais été « depuis qu’il est passé chez nous », dixit un chef de service.

Au même moment, on découvre que Philip a bâillonné et enchaîné Timoshev dans le coffre de sa voiture. De retour dans la cuisine, où sa femme et ses enfants prennent le petit déjeuner, il annonce benoîtement que le véhicule ne démarre pas et qu’il faudra prendre le bus pour se rendre à l’école. Sa femme, qui n’est autre qu’Elizabeth, attend que les enfants sortent de la maison pour glisser à son mari, sans transition : « On se débarrasse de lui ce soir ». Elizabeth et Philip Jennings forment un couple bien singulier.

 

Différentes identités

Côté Jekyll, ils mènent une vie apparemment sans histoire, parents heureux de deux enfants heureux dans une Amérique heureuse. Tout le monde, et principalement leur progéniture, ignore leur côté Hyde : ils sont en réalité des agents du KGB formés spécialement pour noyauter les États-Unis dans ce qu’elle a de plus précieux, la cellule familiale. Qui pourrait soupçonner ce couple parfait d’être les pires ennemis de la nation ? Elizabeth et Philip gèrent une petite agence de voyages, ils parlent sans accent, connaissent tout des us et coutumes américains. Ils ont réussi la parfaite intégration.

the-americans-serie-tv-7-450px

À l’aide de déguisements, dont une collection bigarrée de perruques et de paires de lunettes, ils prennent différentes identités afin d’approcher des hauts fonctionnaires, des scientifiques et même des agents de la CIA et du FBI pour leur soutirer des informations. Ils ne recourent pas toujours à la menace même si le chantage et la torture ne les rebutent pas. La subtilité consiste en effet le plus souvent à user de leurs charmes et à jouer avec les sentiments de leurs victimes. Avec un incroyable culot, Philip se fait passer pour un agent chapeautant les services secrets américains auprès de Martha Hanson, une secrétaire qui travaille pour le FBI. Il doit la soumettre à des interrogatoires de routine destinés à repérer d’éventuelles failles de sécurité. Elle ne devra jamais parler de leurs rencontres à qui ce soit, le secret étant le seul moyen de débusquer les agents du KGB infiltrés.

 

FBI contre KGB

Martha travaille en étroite collaboration avec Sam Beeman, un agent du FBI qui enquête sur l’affaire Timoshev et sur les mystérieuses taupes incrustées dans la société américaine dont le transfuge russe leur a révélé l’existence. Par un curieux hasard, Beeman emménage juste en face des Jennings, causant à Elizabeth et Philip quelques frayeurs : et si Beeman les soupçonnait et s’amusait avec eux comme le chat avec la souris ?

Se faire prendre, cependant, ne constituerait pas un grand risque pour le réseau. Les agents russes ou pro-russes présents sur le territoire américain ignorent leurs identités réciproques. L’unique contact des Jennings est une certaine Claudia qui joue les courroies de transmission avec la mère patrie et l’ambassade russe qui, comme il se doit, est truffée de conseillers culturels dûment encartés au KGB. Sur le plan de l’espionnite, le FBI n’est pas en reste. Il n’est finalement pas très difficile de retourner un agent du KGB officiant au cœur de ce morceau de terre russe qu’est l’ambassade.

 

Impondérables pour des êtres faits de chair et de sentiments

Mais il existe des impondérables. Tous membres du KGB, de la CIA ou du FBI qu’ils soient, les agents n’en sont pas moins des hommes et des femmes faits de chair et de sentiments. Nina Sergeevna, une jeune secrétaire de l’ambassade russe, est retournée par Sam Beeman grâce à un habile chantage. Mais entre eux, les choses prennent une tournure beaucoup plus intime. Martha, elle, n’est pas insensible aux charmes de Philip.

Quant à Elizabeth, elle n’a pas beaucoup d’efforts à fournir pour se glisser dans le lit d’un homme. Nous la découvrons d’ailleurs dans la scène d’ouverture du premier épisode en train de faire tourner la tête d’un agent de la CIA qui lui révèle de bon gré son appartenance à cette grande maison (il lui montre son badge) et lui communique dans la foulée des informations aussi capitales que secrètes.

the-americans-serie-tv-5-450px

 

Des enfants qui ignorent la vérité

Au fil des épisodes, nous en apprenons plus sur le passé des Jennings. En réalité, Elizabeth et Philip se prénomment Nadezhda et Mischa. S’ils sont mari et femme, c’est pour la cause, et leur mariage est l’une de leurs nombreuses mascarades. Bien que mariés par le KGB, ils ont toutefois fini par éprouver des sentiments l’un pour l’autre, exactement comme les époux Crawley dans Downton Abbey ! Mais les escapades romantiques, porteuses d’une certaine nostalgie de la mère patrie, vers les amours de jeunesse qu’ils croisent à l’occasion d’une mission fragilisent le couple.

Paige et Henry, les enfants Jennings, ignorent tout des activités secrètes de leurs parents, ce qui rend la tâche de ceux-ci un peu compliquée. Sur le plan psychologique, on peut se demander comment ils vivent cette existence schizophrénique où mentir à leurs voisins, à leurs amis et à leurs enfants ne leur laisse que quelques minutes par jour pour dire la vérité.

 

Désobéir à un ordre de Moscou

Il n’est pas rare que les deux agents refusent d’obéir à un ordre de Moscou et qu’ils prennent des décisions risquées. Quand Ronald Reagan est victime d’un attentat, le 30 mars 1981, Moscou est persuadé qu’il s’agit d’un coup d’État fomenté par Alexander Haig, son secrétaire d’État. L’Union soviétique panique et ordonne au couple de déclencher l’Opération Christopher qui consiste pour les agents communistes à engager une guérilla sur le territoire américain. Philip refuse d’obéir (il est persuadé qu’il s’agit du geste d’un déséquilibré) et s’oppose à Elizabeth, beaucoup plus loyale envers son pays natal que Philip qui, lui, a fini par s’habituer au mode de vie américain, à le comprendre et à l’apprécier.

L’Amérique des années 80 n’est pas tout à fait la société décadente qu’on lui a décrite. On joue au squash, on va en boîte, on organise des barbecues avec les voisins, on regarde la télé en famille même si elle est le symbole du capitalisme puisque les émissions sont parrainées par des compagnies d’assurance. C’est aussi l’époque du Rocky Horror Picture Show où les ados se maquillent et jettent du papier toilette sur l’écran.

the-americans-serie-tv-450px

 

L’atmosphère de La Compagnie, le roman de Robert Littell

C’est la dualité permanente entre le mensonge et la vérité qui sous-tend la série, un thème récurrent à la télévision américaine, des Envahisseurs à Desperate Housewives. Comme l’exprime l’agent de la CIA qu’a séduit Elizabeth, « la plupart des gens vont se coucher dans leur petit lit bien chaud le soir. Mais ils n’ont aucune idée de ce qui se passe en réalité ». The Americans a été imaginé par Joe Weisberg, qui fut membre de la CIA au début des années 90. Il a parfaitement raison quand il explique que sa série parle autant d’espionnage que de mariage.

The Americans rejoint en cela la série britannique MI-5 qui montrait que s’il est difficile pour un espion d’être aussi un mari et un père de famille, ce n’est toutefois pas impossible. Côté espionnage, la série retrouve l’atmosphère de La Compagnie, roman foisonnant et véridique de Robert Littell qui racontait avec une précision chirurgicale l’histoire de la CIA et de la guerre froide (et dont une minisérie a été tirée en 2007).

Christophe Petit

Mise en ligne : dimanche 11 mai 2014 / Révision : dimanche 11 mai 2014

  

Réplique

Nina : « Vous, les Américains, vous croyez que tout est soit noir, soit blanc. Pour nous, tout est gris. »

 

________________________________________________________________________________________________

 

Comment regarder The Americans ?

 

Il faut commencer par le premier épisode impérativement. Les épisodes de la première moitié de la première saison pourraient presque se voir indépendamment car l’histoire principale (par exemple, l’attentat contre Reagan dans Sous contrôle) est bouclée en un épisode. Mais de nombreux éléments, notamment les rapports entre les personnages, se développent sur le long court. Vers la fin de la saison 1, les épisodes prennent une forme exclusivement feuilletonnesque.

 

Y a-t-il une fin ?

Pas encore. La série a été renouvelée pour une troisième saison.

 

Temps forts et temps faibles

La série se bonifie au fil des épisodes.

 

À quel public s’adresse-t-elle ?

Aux amateurs d’espionnage.

 

Si vous avez aimé, vous pouvez regarder dans le même genre : MI-5 et La Compagnie (la minisérie adaptée du roman de Robert Littell dont la lecture est fortement conseillée).

the-americans-serie-tv-2-450px

________________________________________________________________________________________________ 

Où voir The Americans ?

À la télé : Sur Canal+ Séries.

DVD : L’intégralité de la première saison est disponible en DVD et en Blu-ray.

 

________________________________________________________________________________________________

Fiche technique de The Americans (suite)

 

Producteurs exécutifs : Joseph Weisberg, Graham Yost, Justin Falvey, Joel Fields, Darryl Frank, Daniel Sackheim

Producteurs consultants : Joshua Brand, Stu Zicherman, Stephen Schiff

Producteurs associés : Kendall McCarthy, Katrin L. Goodson

Producteurs : Adam Arkin, Mitch Engel, Richard Heus

Musique : Nathan Barr

Production : Nemo Films, Amblin Television, Fox Television Studios, FX Productions,

 

the-americans-serie-tv-6-250pxDistribution

Keri Russell : Elizabeth Jennings (Nadezhda)

Matthew Rhys : Philip Jennings (Mischa)

Noah Emmerich : Stan Beeman

Holly Taylor : Paige Jennings

Keidrich Sellati : Henry Jennings

Maximiliano Hernandez : Chris Amador

Annet Mahendru : Nina Sergeevna

Susan Misner : Sandra Beeman

Alison Wright : Martha Hanson

Richard Thomas : Frank Gaad

Margo Martindale : Claudia

Daniel Flaherty : Matthew Beeman

Lev Gorn : Arkady Ivanovich

Peter Von Berg : Vasili Nikolaievich

Derek Luke : Gregory

Costa Ronin : Oleg Igorevich Burov

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

Épisodes de The Americans

 

Première saison (2013)

1   1.01   Le projet (Pilot) (70 min)

2   1.02   L’horloge (The Clock)

3   1.03   L’inconnue (Gregory)

4   1.04   Sous contrôle (In Control)

5   1.05   La clé (COMINT)

6   1.06   Trahison (Trust Me)

7   1.07   Un devoir sacré (Duty and Honor)

8   1.08   L’équilibre de la terreur (Mutually Assured Destruction)

9   1.09   La planque (Safe House) (48 mn)

10   1.10   Les disparus (Only You) (45 mn)

11   1.11   Guerre secrète (Covert War)

12   1.12   Le serment (The Oath)

13   1.13   Le colonel (The Colonel)

 

Deuxième saison (2014)

14   2.01    (Comrades)

15   2.02    (Cardinal)

16   2.03    (The Walk In)

17   2.04    (A Little Night Music)

18   2.05    (The Deal) (51 mn)

19   2.06    (Behind the Red Door) (48 mn)

20   2.07    (ARPANET )

21   2.08    (New Car )

22   2.09    (Martial Eagle )

23   2.10    (Yousaf )

24   2.11    (Stealth )

25   2.12    (Operation Chronicle )

26   2.13    (Echo)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>