Pages Navigation Menu

100 séries télé à regarder absolument, voir avec plaisir... ou à éviter

MR SELFRIDGE : Des clients libres et égaux

MR SELFRIDGE : Des clients libres et égaux
Mr Selfridge (Mr Selfridge)
Feuilleton. Drame historique inspiré de faits réels. Royaume-Uni.
20 épisodes de 45 mn environ (2 saisons, toujours en production)
Première diffusion à partir du 6 janvier 2013 sur ITV 1 (Royaume-Uni) et à partir du 2 juin 2013 sur OCS Max (France).
Créé et écrit par Andrew Davies d’après la biographie de Lindy Woodhead « Shopping, Seduction & Mr Selfridge ».
Avec Jeremy Piven, Frances O’Connor, Ron Cook, Amanda Abbington, Aisling Loftus, Grégory Fitoussi, Tom Goodman Hill, Trystan Gravelle, Katherine Kelly, Anna Madeley, Kika Markham, Zoë Tapper.

  

 

Classification : 3 étoiles.

Regardé par le rédacteur : Saison 1.

 

« Mr Selfridge » raconte l’histoire du célèbre grand magasin d’Oxford Street à Londres et, en filigrane, les bouleversements de toute une époque.

 

Pourquoi voir avec plaisir Mr Selfridge ?

 

Concurrent d’Harrods

À Londres, s’agissant de grand magasin, on pense inévitablement à Harrods. Mais c’est à son concurrent direct, Selfridges, que s’intéresse cette série imaginée par Andrew Davies à qui l’on doit House of Cards (la série britannique originelle de 1990, pas la plate version américaine avec Kevin Spacey) et Orgueil et préjugés (l’adaptation BBC de 1995). On connaît donc l’homme et ses qualités d’écriture. Mariez-les au savoir-faire britannique en matière de reconstitution historique (décors et costumes) et vous obtenez une véritable page d’histoire qui nous plonge aux origines du marketing sur lequel reposent encore les techniques de ventes d’aujourd’hui.

mr-selfridge-serie-tv-3-400px

 

Harry Gordon Selfridge

Après avoir travaillé chez Marshall Field’s, un grand magasin de Chicago qu’il contribua à développer, Harry Gordon Selfridge se décide, à la faveur d’un voyage à Londres, à faire construire un gigantesque magasin dans Oxford Street, qui n’est pas encore la grande artère commerciale qu’elle deviendra plus tard. En 1909, après quelques déboires que raconte le feuilleton, Selfridges (alors dénommé  Selfridge & Co Limited) ouvre ses portes et entre donc en concurrence directe avec Harrods fondé en 1834. Le flamboyant et charismatique homme d’affaires américain engage les meilleurs managers, comptables, vendeurs, vendeuses, chefs de rayons, décorateurs, dessinateurs, spécialistes de la mode. Le but est de transformer la corvée de faire les courses en promenade de plaisir.

mr-selfridge-serie-tv-7-400px

Le magasin d’Oxford Street est d’un luxe inégalé. Émerveiller le public, c’est déjà l’hameçonner. Lui offrir un accès direct à la marchandise, qu’il peut toucher sans avoir besoin de demander à une vendeuse de la sortir du tiroir où elle ne risque pas d’attirer le regard, c’est le ferrer. En observant les clientes, Selfridge décode leurs attentes et leurs envies. Il faut donner à celles-ci, venues acheter un simple savon, l’envie de s’offrir une écharpe dont elles ignoraient avoir besoin. Pour cela, il choisit soigneusement l’emplacement des rayons. Il n’hésite pas à mettre son personnel à contribution pour remanier au dernier moment le magasin ou les vitrines même s’il faudra pour cela travailler toute la nuit.

 

Co-mmu-ni-ca-tion !

Le grand restaurant installé au cœur du magasin attire le tout-Londres. Mais comment faire pour inciter une clientèle plus modeste à fréquenter les allées regorgeant de marchandises ? Très simple : des prix bas. Mais encore faut-il le faire savoir. Aucun problème : il suffit de faire d’Ellen Love, une jeune actrice coqueluche de la scène londonienne, l’égérie du magasin. Ou bien de réussir à convaincre Louis Blériot, premier homme à avoir réussi la traversée de la Manche, de venir exposer son avion à l’intérieur du magasin !

mr-selfridge-serie-tv-4-400px

Des idées comme celles-là, Gordon Selfridge en a des dizaines en tête. Pourquoi ne pas organiser une signature avec Arthur Conan Doyle qui vient de publier un nouveau volume des aventures de Sherlock Holmes ? Pourquoi ne pas organiser une visite pour le roi Edward VII lui-même ? Et à ceux qui objectent que la haute société ne peut pas côtoyer ainsi le peuple, Selfridge répond : « J’aime à penser que tous mes clients sont libres et égaux ».

 

Faire tourner la machine

La série se penche aussi sur l’homme et son caractère. Joueur invétéré et surtout coureur de jupons, il met à mal son mariage avec Rose, son épouse. Comme dans Downton Abbey, Mr Selfridge fait une large place aux personnages de l’ombre, ceux qui font tourner la machine en toute discrétion. Nous entrons dans l’intimité d’Agnes Towler, une vendeuse remarquée par Gordon Selfridge. Comme dans Downton Abbey, être promu dans les étages, c’est accéder à un poste plus prestigieux. C’est le cas de George, le frère d’Agnes, engagé comme manutentionnaire dans les sous-sols et qui va – littéralement – gravir les degrés de la hiérarchie. Le début du siècle est aussi celui de la naissance de la contestation et de l’affirmation des femmes. Le mouvement des suffragettes, dont certaines employées du magasin font partie, se développe.

mr-selfridge-serie-tv-11-400px

 

Peinture

Mr Selfridge est un feuilleton bien dosé, qui dépeint plutôt qu’il ne dit. S’il s’éloigne souvent de la vérité historique, c’est qu’Andrew Davies ne montre pas les événements (l’accident dans le métro) mais il en expose les conséquences (le magasin totalement désert à cause de l’absence des employés coincés dans ce même métro). Il nous montre aussi en quoi la frontière entre la haute société et le peuple se dissout petit à petit. La révolution industrielle de la fin du XIXe siècle, qui a permis la production de masse, a bouleversé les habitudes de vie. Pour le bien de qui ? La série ne répond pas mais se demande si Selfridge a contribué, comme il le souhaitait, à libérer le peuple en lui donnant un accès quasi illimité à la consommation ou bien à l’asservir au besoin de posséder et de gaspiller toujours plus ? On craint de connaître la réponse.

Christophe Petit

Mise en ligne : dimanche 22 juin 2014 / Révision : dimanche 22 juin 2014

 

________________________________________________________________________________________________

 

Comment regarder Mr Selfridge ?

 

Il s’agit d’un feuilleton, il faut donc voir les épisodes dans l’ordre.

mr-selfridge-serie-tv-12-200px

Y a-t-il une fin ?

Pas encore.

 

Temps forts et temps faibles

Pas de temps faible.

 

À quel public s’adresse-t-elle ?

Aux amateurs de reconstitutions historiques.

 

Si vous avez aimé, vous pouvez regarder dans le même genre : Downton Abbey.

 

________________________________________________________________________________________________

 

Où voir Mr Selfridge ?

 

À la télé : La saison 2 inédite est en cours de diffusion sur OCS Max.

DVD : La première saison est disponible en DVD et en Blu-ray.

 

________________________________________________________________________________________________

Fiche technique de Mr Selfridge (suite)

 

Produit par Chrissy Skinns, Jeremy Piven

Productrice déléguée pour Masterpiece : Rebecca Eaton

Producteurs délégués : Kate Lewis, Andrew Davies

Musique du générique : Charlie Mole

Production : ITV Studios, Masterpiece,

 

Distribution

mr-selfridge-serie-tv-10-200pxJeremy Piven : Harry Gordon Selfridge

Frances O’Connor : Rose Selffridge

Ron Cook : Mr Crabb

Amanda Abbington : Josie Mardle

Aisling Loftus : Agnes Towler

Grégory Fitoussi : Henri Leclair

Tom Goodman Hill : Robert Grove

Trystan Gravelle : Victor Colleano

Katherine Kelly : Lady Mae Loxley

Anna Madeley : Miss Ravillious

Kika Markham : Lois Selfridge

Zoë Tapper : Ellen Love

Samuel West : Frank Edwards

Lauren Crace : Doris Miller

Amy Beth Hayes : Kitty Hawkins

Deborah Cornelius : Miss Blenkinsop

Pippa Haywood : Miss Bunting

Calum Callaghan : George Towler

Nick Moran : Reg Towler

Oliver Jackson-Cohen : Roderick Temple

Adam Wilson puis Greg Austin : Gordon Selfridge

Poppy Lee Friar puis Kara Tointon : Rosalie Selfridge

Raffey Cassidy puis Alana Boden : Beatrice Selfridge

Freya Wilson, Millie Brady, Hannah Tointon : Violette Selfridge

Will Payne : Tony Travers

Malcolm Rennie : Fraser

Timothy Watson : M. Perez

David Calder : Le roi Edward VII

Aidan McArdle : Lord Loxley

Cal MacAninch : M. Thackeray

Polly Walker : Delphine Day

Sadie Shimmin : Miss Plunkett

Sean Teale : Franco Colleano

Oliver Farnworth : Florian DuPont

Amy Morgan : Grace Calthorpe

 

________________________________________________________________________________________________

 

Épisodes de Mr Selfridge

Les épisodes n’ont pas de titres anglais.

 

Première saison (2013)

1   1.01   Naissance d’un grand magasin

2   1.02   Le bal est ouvert

3   1.03   La muse

4   1.04   Une femme délaissée est une femme dangereuse

5   1.05   Le portrait

6   1.06   Le déjeuner de ces dames

7   1.07   Quand le passé nous hante

8   1.08   Tout pour un penny

9   1.09   Vague de froid

10   1.10   On récolte ce qu’on sème

mr-selfridge-serie-tv-1-400px

Deuxième saison (2014)

11   2.01   Loin des yeux, près du cœur

12   2.02   Au bord de l’abîme

13   2.03   L’empire sur le pied de guerre

14   2.04   Guerre et chocolat

15   2.05   Extinction des feux

16   2.06   Un petit air innocent

17   2.07   Scandale

18   2.08   Le producteur de rêves

19   2.09   Le pouvoir des mots

20   2.10   Thanksgiving

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>