Pages Navigation Menu

100 séries télé à regarder absolument, voir avec plaisir... ou à éviter

THE WAR NEXT DOOR : Chicaneries absurdes et loufoques en riche banlieue

THE WAR NEXT DOOR : Chicaneries absurdes et loufoques en riche banlieue
The War Next Door.
Série télévisée. Policier, parodie. États-Unis.
13 épisodes de 24 mn (1 saison).
Première diffusion du 23 juillet au 24 septembre 2000 sur USA Network (États-Unis) et à partir du 24 juillet 2001 sur Canal Jimmy (France).
Créée par Will McRobb et ChrisViscardi
Avec Linden Ashby, Damian Young, Susan Walters, Tara Rosling, Nicole Dicker, Mark Rendall

 

 

Classification : 2 étoiles

Regardé par le rédacteur : Intégralité de l’unique saison

 

Kennedy Smith est un super-agent secret, condamné à se retirer du métier dans une banlieue chic par son épouse. Peu de temps après, il découvre un nouveau voisin : Allan Kriegman, le super méchant qu’il affrontait régulièrement et qui s’ennuyait ferme depuis que la seule personne capable de lui offrir une vraie résistance s’était retirée du circuit. La guerre entre eux va pouvoir reprendre « à la porte d’à côté », à coups de tondeuse à gazon ou de tuyau d’arrosage sur fond de rivalités absurdes propres au commun des mortels.

 

Pourquoi jeter un œil sur
The War Next Door ?

 

Le confort oublié d’une vie agitée

Toutes les bonnes idées, même les mieux mises en images, ne résistent pas à l’impitoyable broyage de l’audience. The War Next Door proposait l’un des meilleurs pitchs de séries télévisées déjantées. Kennedy Smith est un super-agent secret, capable de tuer un advsersaire avec une petite cuillère. Il affronte régulièrement Allan Kriegman, super-méchant, dans des combats homériques. Seulement voilà : son métier l’amène à délaisser son foyer. Un soir, sa femme lui pose un ultimatum : ce sera son métier ou elle. Et Kennedy Smith cède à la tentation d’une vie de couple retrouvée dans une banlieue chic.

 

Le super-méchant meurt à la fin de (presque) tous les épisodes

De son côté, Allan Kriegman va rapidement s’ennuyer. Aucun autre homme de loi ne lui résiste autant que Smith. Une solution s’impose : habiter avec sa propre femme – aussi sensuelle que perfide – juste en face de son ancien ennemi juré et le provoquer sur tout ce qu’un homme à la vie banale détient de précieux. Jusqu’à tenter de l’humilier dans le nouveau job qu’il vient de décrocher dans l’automobile et vouloir être le meilleur vendeur du mois de la concession.

the-war-next-door-serie-tv-2-300pxA chaque fois, Smith cherche à éviter la bagarre, mais elle devient inéluctable en fin d’épisode, et les deux rivaux se combattent avec les moyens du bord : tondeuse à gazon, tuyau d’arrosage, matériel de cuisine… Allan Kriegman meurt au terme de cet affrontement, pour mieux ressusciter, comme si de rien n’était, au début de l’épisode suivant. À une seule exception notable, où c’est le super-héros disparaît électrocuté, avec une transition faisant réellement croire à sa fin définitive subtilement trouvée par les scénaristes.

Dérision permanente

The War Next Door est une série télévisée à la fois loufoque et absurde réussie, mais éphémère. L’idée est merveilleusement exploitée, l’interprétation est excellente (notamment Damian Young, dans le rôle d’Allan Kriegman), la dérision est permanente et on jubile face à ces deux grands gamins quarantenaires se chicanant pour des broutilles. Malheureusement, le public en a décidé autrement puisque seuls huit épisodes ont été diffusés aux Etats-Unis.

François Simoneschi

Mise en ligne : mardi 3 juin 2014 / Révision : mardi 3 juin 2014

 

 

________________________________________________________________________________________________

Comment regarder The War Next Door ?

 

 

Il faut bien sûr commencer par le premier épisode qui explique pourquoi Kennedy Smith, un agent surdoué (maniant la petite cuillère comme une arme de combat), se retrouve à affronter Allan Kriegman dans une banlieue chic pour des règlements de comptes futiles entre voisins.

Y a-t-il une fin ?

La diffusion de la série aux États-Unis a été interrompue après 8 épisodes.

 

Temps forts et temps faibles

Tous les épisodes sont d’une qualité égale. On vous recommande particulièrement celui où les deux voisins s’affrontent pour la place de meilleur vendeur automobile (un régal de les voir se faire la course pour aller au boulot comme des gamins) et celui où Kennedy Smith essaie d’aider Allan Kriegman à se réinsérer, ce dernier s’éclatant dans son boulot d’employé de bureau de poste où il peut se permettre de maltraiter les autres avec la même verve que dans son métier de méchant.

 

À quel public s’adresse-t-elle ?

Aux amateurs de séries humoristiques déjantées.

 

Si vous avez aimé, vous pouvez regarder dans le même genre : Maximum Bob, toute aussi déjantée, et également arrêtée en plein envol, faute d’audience suffisante…

The War Next Door Linden Ashby (left), Damian Young

________________________________________________________________________________________________

Fiche technique de The War Next Door (suite)

 

Produit par Kevin Lafferty

 

Distribution

Linden Ashby : Kennedy Smith

Damian Young : Allan Kriegman

Susan Walters : Lili Smith

Tara Rosling : Barbara Bush

Nicole Dicker : Ellis Smith

Mark Rendall : Lucas Smith

 

________________________________________________________________________________________________

Épisodes de The War Next Door

 

Première saison (2000)

1   1.01    The War Next Door (Kill Kill Kill)

2   1.02    Fais-moi tourner la tête (Menage-a-Kill)

3   1.03    Mon père ce héros (Father Knows Death)

4   1.04    Le Vendeur du mois (Death of a Salesman)

5   1.05    Amis amis (Death Dish)

6   1.06    L’Ennemi public numéro zéro (Get a Death)

7   1.07    Les Liens du sang (Blood Is Thicker Than Death)

8   1.08    L’Enfant du démon (And Baby Makes Death)

9   1.09    Tous en scène (Death in the Hood)

10   1.10    Tuer avec délicatesse (Killing with Kindness)

11   1.11    Veillée funèbre (Paul Is Dead)

12   1.12    Un air de fin du monde – 1re partie (The End of the World as We Know It – Part 1)

13   1.13    Un air de fin du monde – 2e partie (The End of the World as We Know It – Part 2)

Un commentaire

  1. Série génialissime, au ton franchement enjoué, le genre d’OVNI télévisuel qui fait cruellement défaut de nos jours. J’ai de merveilleux souvenirs de cette série et de ses répliques souvent cultes (« Note à moi même : je suis génial… Ah, et ne pas oublier de déclencher une guerre au Soudan… »). Que ne donnerai-je pas pour voir un éditeur français se pencher sur cette petite série si attachante ! messieurs les éditeurs, le mot est lancé, à vos presses !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>